February 16, 2019

Le pénis et les organes génitaux en général, nécessitent un entretien quotidien.

Or, aussi étonnant que cela puisse paraître, le Dr Patrick Constancis, urologue-andrologue, explique que « pour beaucoup d’hommes, il y a un gros problème d’hygiène locale ». Concrètement « certains ne sont pas lavés depuis plusieurs jours, le prépuce crée alors un cloaque sous le gland ».
Selon lui, Le cloaque qui se forme est pourvoyeur d’infections sexuellement transmissibles type HPV ou chlamydia. Ces infections ne sont pas à prendre à la légère. Le papillomavirus humain est la première cause du cancer du col de l’utérus chez la femme. Le second entraîne une chlamydiose. Des bactéries se multiplient dans l’appareil génital, provoquent une inflammation des organes génitaux et peuvent déclencher une salpingite (inflammation des trompes utérines, les trompes de Fallope). La chlamydiose est souvent asymptomatique ; près de 50% des femmes et plus de 70% des hommes ne savent pas qu’ils sont porteurs. Chez la femme, elle peut entraîner notamment une maladie inflammatoire pelvienne et une stérilité.
Comment bien se laver le pénis ? « Il faut bien nettoyer le gland, tous les jours, le sillon balano-préputial (séparant le gland du corps de la verge) et bien décalotter » conseille le spécialiste. Si le décalottage est difficile, il faut consulter un médecin spécialiste. Pour le lavage, privilégiez le savon de Marseille ou d’Alep aux autres produits.

www.medisite.fr/sante-sexuelle-

Administrateur général de www.medic-sante-guinee.com

Aly Le Grand KOMANO